Devenir étalonneur

La principale mission de l’étalonneur est de rétablir les équilibres colorimétriques et sensitométriques d’un film (cinéma, fiction TV, bandes annonces, documentaires, d’un reportage…). Il travaille sur l’ensemble des séquences et sur l’équilibre des plans à l’intérieur d’une séquence. Il peut également ajouter une touche de créativité, sur d’autres paramètres de l’aspect final d’un film.

Le métier d’Étalonneur

En collaboration avec un chef opérateur et le réalisateur d’un film, l’étalonneur travaille sur l’amélioration des aspects esthétiques d’un film (couleurs, rendus, corrections…). Il apporte ainsi tout son savoir-faire et ses connaissances pour le bon déroulement de cette phase de post-production.

Avec le numérique, le travail de l’étalonneur s’est élargi. Il peut intervenir peu avant le début du tournage, pour des essais de traitement en postproduction. Il collabore dans ce cas avec le chef opérateur et son premier assistant.

En phase de postproduction (dans certains cas en parallèle au tournage), un premier traitement des images sera effectué pour étalonner les fichiers destinés au montage (« virtuel»).

En règle général, l’étalonnage s’effectue une fois le montage définitif du film finalisé. L’étalonneur se sert d’un poste d’étalonnage numérique spécifique pour intervenir en temps réel sur un grand nombre de paramètres. L’étalonnage des primaires, densité, teintes s’effectue sur l’image complète, sur une partie restreinte de couleurs, ou alors sur des zones délimitées par l’étalonneur. Avec l’évolution du métier, il peut aussi intervenir sur des aspects plus artistiques et esthétiques des images comme la texture, le « grain », les contours etc.

Alors prêt(e) à modifier les aspects esthétiques d’un film ?

Un œil aiguisé à l’aspect esthétique des images et une maîtrise technique de quelques logiciels vous permettront de nous faire voir la vie en rose.

Métiers associés