Devenir cadreur

Prises de vues, ajustements, élaborations de plan… le cadreur est indispensable lors d’un tournage d’un film, d’une série, ou d’un documentaire. Il travaille aussi sur des plateaux TV. Selon la nature du projet, il se fait appeler cadreur ou cameraman.

On peut dire que le cadreur a un compas dans l’œil. Un technicien dans le champ, une bouteille en plastique disgracieuse sur le plateau trop près du présentateur, rien ne lui échappe. Pour être un bon cadreur il faut d’abord être un bon photographe.

Description métier

Professionnel créatif et inspiré, le cadreur est attentif et vigilent à tout ce qui se passe sur le tournage ou sur le plateau. C’est lui qui est responsable du cadrage de l’image ainsi que de l’harmonie des mouvements de la caméra, ou de l’appareil de prise de vue. Il travaille aussi bien en studio qu’à qu’en extérieur. Doté un bon sens artistique et d’un esprit méthodique, sait travailler en équipe. Certains cadreurs peuvent êtres spécialisés pour des conditions particulières (hélicoptères, montagne, sous-marines)

Le cadreur au cinéma

Sur un tournage, le cadreur est le bras droit du chef opérateur et/ou du réalisateur qui est souvent son principal interlocuteur. Sur des grosses productions, il peut être accompagné d’un ou deux assistants pour la mise au point des caméras et le montage et démontage des accessoires.

Même si c’est le réalisateur qui donne les directives, la créativité du cadreur est reste largement appréciée et son œil aguerri lui permet très souvent d’être force de proposition.

En pratique, le métier de cadreur consiste à filmer des images en trouvant le meilleur angle en tenant compte du cadre et de la lumière. Il accompagne les mouvements des acteurs en fonction de leur déplacement. Minutieux et organisé, Il sait anticiper avec aisance et repère déjà les angle pour la prochaine prise de vue.

Le cadreur sur un plateau

Dans le jargon des émissions de TV, le cadreur est appelé plutôt caméraman. Sur un plateau, il est amené à être davantage polyvalent et s’occuper de régler le son ou de superviser l’enregistrement son. Il reçoit les directives en directe du réalisateur en régie.

En direct, il doit être encore plus attentif et réactif à l’environnement et les déplacements des invités sur le plateau. Il maitrise toutes les techniques de son métier afin de parfaire ses prises de vue et éviter les loupés (jambes tronquées, têtes coupées…).

Métiers associés

  • directeur de la photographie
  • assistant réalisateur
  • réalisateur